Fonctionnement de la PNL

En résumé, selon Richard Bandler, la PNL est une éducation du cerveau, une sorte de mode d’emploi. C’est une boîte à outils. Son but : permettre de programmer et reproduire ses propres modèles de réussite.

Florence Servan-Schreiber (30.07.2019)

 

Vous vivez un état présent insatisfaisant. Que voulez-vous à la place  (mais qui dépende de vous et soit possible) ?

PNL_Bandler_BioFeedback_NeuroFeedback_Fribourgl

 

 

 

 

 

Richard Martens (30.07.2019)

 

Ainsi, mon rôle sera de :

  • vous aider à identifier vos véritables objectifs (professionnels, sportifs, de vie) et à les mettre en œuvre,
  • de vous guider dans la résolution de vos problèmes sachant que les solutions sont en vous,
  • de vous guider dans votre chemin vers votre bien-être.

Pour cela  j’utiliserai des techniques inspirées notamment par des thérapies cognitivo-comportementales, systémiques, ou de l’hypnothérapie. Une vingtaine de techniques PNL, le plus souvent en en combinant certaines :

  • techniques associatives telles les ancrages, l’installation de l’objectif;
  • techniques dissociatives comme la modélisation, le générateur de comportement, la préparation d’un entretien;
  • les recadrages (de sens, contextuels, etc.);
  • l’utilisation des submodalités;
  • l’exploitation des niveaux logiques de R. Dilts;
  • l’alignement d’objectifs dans le temps;
  • l’optimalisation des épreuves;
  • le changement d’expérience d’empreinte;
  • etc.

 

La PNL s’appuie sur les présupposés suivants :

Toute personne a en elle les ressources nécessaires pour accomplir son objectif à condition que l’objectif à atteindre soit réaliste et dépende d’elle. C’est en se libérant et en sachant utiliser ses ressources de manière adéquate par rapport au contexte qu’elle atteindra son objectif.

On ne peut pas ne pas communiquer*. Dès que deux personnes sont face à face, elles communiquent, d’où la nécessité de se centrer sur l’interlocuteur pour saisir un maximum de signaux de communication.

La carte n’est pas le territoire*. Lorsque nous percevons et analysons les informations du monde extérieur, notre fonctionnement humain produit obligatoirement des déformations de la réalité (par omission, généralisation, distorsion).

Le comportement d’une personne n’est pas cette personne :  Lorsqu’un comportement est problématique, le problème réside dans ce comportement et seulement en lui-même, et  non dans la personne qui se doit d’être respectée et non jugée. Il sera alors plus facile, non pas de supprimer ce comportement (la PNL ne supprime rien) mais de rajouter d’autres choix de comportements.

Chacun fait le meilleur choix parmi ceux qui lui paraissent possibles*. Le  comportement humain est en principe cohérent avec sa carte du monde. Le coach aidera son client à élargir les possibilités des choix.

Tout comportement est ou a été animé par une « intention positive » : le comportement n’est qu’un symptôme alors que l’intention positive est une cause plus profonde. Ce présupposé ne veut pas dire qu’il faut tout accepter de l’autre. Le but est plutôt de lui permettre de comprendre cette intention insconsciente pour l’aider à changer ses comportements inadéquats.

Si quelque chose ne marche pas, essayez autre chose*.

Il n’y a pas d’échec mais que du retour d’expérience (feedback), des apprentissages : L’échec et l’erreur culpabilisent et démotivent. Considérer une expérience négative comme une expérience d’apprentissage responsabilise et invite à agir. Cette attitude permet d’une part de se donner la permission de commettre des erreurs et d’autre part d’accepter les erreurs de l’autre.

  • Comprendre vos stratégies de réussite et et s’en servir pour transformer vos stratégies d’échec : Le PNL permet de mettre en évidence les ressources que vous savez utiliser pour réussir quelque chose puis de réutiliser ces mêmes ressources pour transformer vos échecs en réussites !
  • Ancrer vos ressources : L’ancrage  est un processus naturel qui associe inconsciemment  et automatiquement une réaction interne à un stimulus extérieur. Nous mémorisons ces liens et créons ainsi ce que l’on apelle des « ancres ». Dès qu’une ancre est stimulée, la sensation vécue dans le passé revient instantanément. L’ancre peut être un geste, un mot, une odeur, un goût (comme la madeleine de Proust)…. L’ancrage est très efficace pour se relaxer, supprimer les comportements pulsionnels, retrouver la confiance en soi, etc…

Les êtres humains sont toujours plus complexes que les théories qui les décrivent*.

*  Christiane Grau Martinet, Coacher avec la PNL, 2e Ed., Chronique Sociale, Lyon, 2014, pp. 25-29

Cécile Lagouche (30.07.2019)

 

 

 

 

Biofeedback_NeuroFeedback_PNL_Coaching_400dpiLogoCropped

Cabinet Latitude
Rue de Locarno 9 – 1700 Fribourg

+41 (0)78 919 93 43  – catherine(at)bf-nf.ch
N’hésitez pas à me contacter